162015Oct
Office 2016 – Excel et Outlook

Office 2016 – Excel et Outlook

Le 16/10/2015
Chloé Decombes








Bonjour à tous !
Nous revenons vous parler du nouvel Office 2016. Ce qui nous a plu, ce qui nous a moins plu, on vous dit tout !


Office 2016 – Excel et Outlook


On a testé pour vous : Excel 2016. Excel, c’est plein de ressources et de richesses… Lorsque l’on sait bien l’exploiter. Du coup, ce mois-ci, on passe au crible les nouveautés. 

La co-création, l’onglet « Dites-nous ce que vous voulez faire », la recherche intelligente et l’historique des versions améliorées, sont des fonctionnalités qui rejoignent également Excel (cf l’article précédent). Petite précision toute de même, « la recherche intelligente » existait déjà sous Excel 2013 (via Bing, sous l’onglet « révision »), les seules différences sont l’impossibilité d’intégrer un article directement au document, et le fait qu’il faille entrer sa recherche dans l’onglet, et non par surbrillance comme sur Excel 2016. 

La recherche sur Office 2013

Mais, parlons peu, parlons bien. Le côté un peu plus technique… 
 

La prévision en un clic et les TCD version Office 2016

La prévision en un clic, qu’est-ce ? Certains connaissent peut-être déjà cette propriété, mais, à contrario des versions antérieures qui se basaient sur des prévisions linéaires, celle-ci fonctionne sur la base du lissage exponentiel. En somme, pour ne pas vous noyer avec des termes barbares, cet ajout va permettre aux utilisateurs de jouir d’une prévision nettement plus précise. Au préalable, il vous faudra préparer votre document avec les bons formats de date. L’outil a maintenant son icône directement accessible via le menu « Données » à droite de l’écran. 
Bref, une nouvelle qui va surtout réjouir les férus de statistiques !

La détection automatique des relations entre les tables … prometteur, mais difficile à mettre en place. Malgré l’importation de plusieurs tables dans un fichier Excel, cette fonctionnalité s’est révélée inefficace. 

La recherche dans le TCD (tableau croisé dynamique) : oui ! Pourquoi ? Parce que lorsque l’on a beaucoup de champs dans le jeu de données, il est très pratique de pouvoir entrer le champ visé, et y avoir directement accès. C’est un gain de temps appréciable et apprécié. 

Recherche des champs

PowerQuery s’invite sur Excel sous le menu « Données » → « nouvelle requête » que l’on peut importer à partir d’un fichier, d’une base de données, ou une autre source. On peut choisir de les combiner en « ajoutant » ou « fusionnant » les deux requêtes. 
Ces compléments (PowerQuery ; PowerBI ; PowerPivot) feront l’objet d’un article très prochainement. 

L’arrivée de quatre nouveaux graphiques élargit les possibilités de création et d’expression de statistiques. L’aide nous guide dans l’élaboration et l’utilisation de ces nouveaux graphiques. Les étapes sont claires, et l’explication de même. 

L’équation manuscrite : bonheur suprême pour tous ceux qui ont des équations complexes à entrer. Cette merveille vous permet d’écrire les équations à main levée (avec la souris, un stylet ou au doigt tout simplement), et le logiciel s’occupe de tout retranscrire numériquement. Une vraie bonne idée, voyez plutôt :

L'équation manuscrite



Et Outlook, qu’est-ce qui va changer dans la gestion de la boite mail ? 

La pièce jointe moderne, qu’est-ce ? Comme d’habitude, vous allez joindre un fichier, comme d’habitude, vous allez parcourir votre ordinateur, comme d’habitude vous allez ouvrir ce dit-fichier, mais pas comme d’habitude, vous pourrez autoriser les destinataires du mail à simplement jeter un coup d’œil (bon, ça ce n’est pas une nouveauté, je vous l’accorde), ou bien, à modifier le document. Vous pourrez ensuite suivre les modifications lorsque vous ouvrirez le fichier. 
Au préalable, l’heureux élu devra être enregistré sur une plateforme web type OneDrive ou SharePoint pour bénéficier du privilège « pièce jointe moderne ».

La pièce jointe moderne

Le tri du courrier électronique, c’est à dire ? C’est à dire que selon l’utilisation que vous avez de votre messagerie, Outlook va détecter les mails à faible priorité, et les sauvegardera automatiquement dans un répertoire intitulé « Pêle-mêle ». C’est donc tout naturellement que le logiciel se perfectionnera au gré de l’utilisation que vous en ferez. Le tri se fait dès lors qu’Office 2016 est installé, vous n’avez à vous occuper de rien. 

La messagerie bénéficie, comme ses pairs, du fameux « Dites-nous ce que vous voulez faire », ainsi que de la recherche intelligente.


Pour conclure, oui, Excel hérite de nouveautés non négligeables comme la recherche intelligente, « Tell me.. », les nouveaux graphiques… Mais un bon nombre d’optimisations sur PowerBi reste hors de portée des novices en la matière. Ce qui est préjudiciable car elles offrent une grande richesse mathématique. Soyez donc attentifs aux articles à venir…

Quant à l’Office Store (onglet présent sur toutes les interfaces), il semble un peu pauvre pour le moment, mais cela va certainement s’améliorer avec le temps, en tous cas, nous l’espérons !

Office 2016 est gratuit pour les versions de 2013, alors lancez-vous sans hésitation ! Pour les curieux, et ceux qui n’auraient pas la version 2013, c’est par ici !