112014Fév

Windows sur Mac, c’est possible – La virtualisation

Le 11/02/2014
par Thomas Deloche de Noyelle


Vous possédez un Mac à la maison ou au bureau ? Vous en êtes globalement satisfait pour une utilisation quotidienne, néanmoins il vous arrive d’être contraint d’utiliser Windows pour plusieurs raisons :

     Version « intégrale » du Pack Office (utilisations de macros par exemple) ;
     Applications uniquement compatibles avec Windows.



Problématique – Achat d’un PC / Boot Camp :

Il peut être difficile de se passer du système d’exploitation de Microsoft, surtout dans le monde de l’entreprise (Windows possède 80% de part de marché en entreprise). 

Possesseur de Mac, si vous avez déjà été confronté à l’une des problématiques mentionnées ci-dessus, vous avez sûrement déjà pensé à acheter un nouvel ordinateur, tournant sous Windows. Or, cette solution comporte de nombreux inconvénients :

     Coûts ;
     Encombrement ;
     Transfert de fichiers d’un ordinateur à l’autre.

Il se peut également que vous ayez fouillé du côté de la fonction intégrée d’origine à Mac OSX, nommée Boot Camp. Ce logiciel vous permet d’installer Windows (ou un autre système d’exploitation compatible) en natif sur votre Mac ; on parle alors de « dual boot ».

En effet, comme son nom l’indique, cette solution vous oblige à redémarrer votre machine à chaque fois que souhaitez basculer de Mac OS à Windows et inversement.

De plus, ces deux systèmes d’exploitation requièrent un formatage de disque dur différent : HFS+ pour Mac et NTFS pour Windows. Vous serez donc obligé de partitionner votre disque dur (physique) en deux volumes (logiques).

Si ces deux dernières lignes vous semblent écrites dans une autre langue, comparez cela à une voiture équipée de deux pneus neige à gauche, et de deux pneus standards à droite. La voiture roulera, mais ce n’est pas la meilleure solution…


PC ou Bootcamp ?


La virtualisation, qu’est-ce c’est ? :

Depuis maintenant plusieurs années, une nouvelle solution s’est démocratisée afin de pallier les problèmes précédemment cités ; il s’agit de la virtualisation. Aussi bien utilisée en serveur par des entreprises gigantesques que par les particuliers, cette solution vous offre des possibilités quasi-illimitées.

Concrètement, la virtualisation vous permet d’exécuter Windows (ou un autre système d’exploitation) dans une simple fenêtre, à la manière d’une application. Vous pouvez, bien entendu, virtualiser simultanément plusieurs systèmes d’exploitation.

Certains logiciels de virtualisation pour Mac poussent l’expérience utilisateur encore plus loin, en vous proposant un système d’exploitation complètement intégré à Mac OSX, d’un point de vue visuel. Vous ne remarquerez donc même pas que vous êtes sous Windows !

 

Des systèmes d’exploitation emboités et reliés :

Qui dit « virtualisation » dit « virtuel ». En effet, une machine virtuelle (VM en anglais) simule intégralement un ordinateur physique. Vous aurez donc le contrôle sur tous les composants hardware de votre Windows (RAM allouée, puissance processeur, carte réseau, clavier, ports USB, etc…).

La plupart des logiciels de virtualisation pour Mac vous configure Windows de manière complétement transparente. Une fois Windows installé, vous n’aurez pas à vous soucier de la touche « @ » qui ne se trouve pas au bon endroit (la disposition d’un clavier Mac diffère d’un clavier PC), de votre connexion à Internet, de votre webcam, etc…


Aperçu de Windows en mode fenêtre dans Mac OSX

 

Un minimum de puissance requis :

Si l’on peut trouver un défaut concernant la virtualisation, c’est bien la puissance nécessaire pour la faire fonctionner.
Selon l’utilisation que vous faites de Windows, 4 Go de RAM suffisent à faire tourner une machine virtuelle sous Mac mais nous vous conseillerons le double, soit 8 Go de RAM pour plus de confort. Un processeur multi-cœurs est aussi fortement recommandé (Core 2 Duo au minimum, i3, i5 et i7 sont à préférer).
Plus vous utiliserez dès des applications lourdes sous Windows, plus votre ordinateur nécessitera de la puissance.


L’avis d’En 1 Clic :

 La virtualisation offre un confort sans équivalent dans votre vie quotidienne si vous possédez un Mac et que l’utilisation de Windows est une nécessité ;

 Pour peu que votre Mac le permette, vous pouvez faire tourner Windows de manière totalement transparente tout en utilisant Mac OSX ;

 Les logiciels références de machines virtuelles pour Mac sont : Parallels Desktop, VMware Fusion et VirtualBox (gratuit) ;

 Utiliser nos outils bureautiques sur-mesure sur Mac n’a jamais été aussi simple. La majorité des logiciels de virtualisation vous permettant de créer un « pont » entre Windows et Mac, vous pouvez générer un rapport Excel à l’aide de nos outils en utilisant Windows, et retrouver directement ce rapport dans votre espace Mac, sans aucune manipulation ;

 Cette solution sera moins onéreuse que d’acheter un nouveau PC et sera entièrement intégrée à votre univers Mac, contrairement à Boot Camp. Comptez le prix du logiciel de virtualisation, la licence Windows, ainsi que l’éventuelle licence Microsoft Office (Achetez votre licence Office dans notre boutique !) ;

 Si cette solution vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter afin que nous évaluions ensemble vos besoins.