212016Juil
Les origines de PowerPoint

Les origines de PowerPoint

Le 22/07/2016
Par Chloé Decombes 






 

Avec plus de 500 millions d’utilisateurs à travers le monde, PowerPoint est la référence des logiciels de présentations. Retour sur les origines de cette success story. 


Merci, Bell !

Derrière PowerPoint se cache… Whitfield Diffie, l’inventeur, entre autres, du cryptage SSL qui est aujourd’hui utilisé pour les paiements en ligne par exemple ! Ce génie de l’informatique souhaitait optimiser ses conférences et présenter ses arguments sous forme de bulletpoints. Il développe donc – en une semaine – un logiciel capable d’organiser son texte : What You See Is What You Get (WYSIWYG). Les fonctions sont toutefois très basiques et limitées. Chez Bell, ses collègues sont séduits par cette idée, et commencent tous, peu à peu, à s’en servir. Cependant, le projet n’évolue pas beaucoup plus. De son côté, Robert Gaskins, également employé chez Bell, entend parler de ce logiciel et en mesure tout de suite l’incroyable potentiel. C’est précisément en 1984 que Robert démissionne du Laboratoire Bell pour rejoindre l’entreprise Forethought Inc. au sein de laquelle il développe, avec le programmeur Dennis Austins l’ancêtre direct de PowerPoint : Presenter. 
En avril 1987, Presenter sort officiellement pour les Macintosh. A peine 4 mois plus tard, le société Forethought Inc est rachetée par un dénommé Bill Gates, qui déboursera à l’époque 14 millions de dollars. Sachant qu’aujourd’hui, le logiciel pèse plus d’un milliard de dollars, c’est un joli coup ! Presenter sera renommé : PowerPoint, élément central de la suite la plus vendue au monde, est né. 


La chronologie des versions PowerPoint

PowerPoint 1.0 est dévoilé en 1987 : il devient naturellement disponible sur PC, mais les ventes du logiciel ont du mal à décoller : son prix est trop élevé. 

PPT 1.0

PowerPoint 2.0 : il sort en 1990, c’est une date qui a son importance. En effet, cette année là, Microsoft lance la suite Office avec ses trois logiciels clefs : Excel (si vous souhaitez connaître l’histoire du tableur c’est par ici !) ; Word ; PowerPoint. 1990, c’est aussi l’époque des disquettes à 1.44 MO (ça ne rigole pas) : Office ne nécessitait pas moins de 40 disquettes pour être installé, rien que ça ! C’est une des raisons pour lesquelles la suite sera rapidement disponible en CD-ROM : « Présentation à emporter » diront-ils. 

PowerPoint 3.0 fait son apparition en 1992, grande révolution : on peut convertir les présentations PowerPoint en vidéo ! Un an plus tard, le version 4.0 sort, mais sans trop faire parler d’elle. 

PowerPoint 95 : la firme de Redmond décide de changer la logique de numérotation : désormais, on prendra en compte les années pour référencer les versions. Office et les autres logiciels suivent le même raisonnement. 

PPT 4.0 et 95

PowerPoint 97 : Clipper est là pour vous aider, c’est l’assistant Office. Microsoft ajoute également la vérification orthographique et grammaticale, une fonctionnalité incontournable aujourd’hui. 

Pour la version 2000, la sécurité est renforcée, et les menus sont adaptifs. 

En 2001, Windows XP est lancé, une nouvelle version de PowerPoint (XP ou 2002) sort en même temps mais elle n’apporte pas de grands changements. 

La version PowerPoint 2003 marque un tournant dans son évolution : on commence à se rapprocher (de loin tout de même) de ce qu’on connait aujourd’hui, et toutes les versions suivantes apporteront leur lot de nouveautés !
Avec cette version, de nombreuses améliorations et nouveautés sont à constater. Pour n’en citer que quelques-unes : réparation des présentations plantées ; nouveaux modules d’animation / diagrammes / feuilles de style ; outil de comparaison et fusion de présentation ; album photo intégré ; protection par mot de passe, et j’en passe…  

La version 2007 n’est pas en reste. Les menus laissent place aux onglets, rubans, et barres d’accès rapide personnalisables. Il devient possible de choisir un thème pour les programmes de la suite Office, le travail collaboratif fait timidement son entrée avec des possibilités de partages limitées, mais qui ont le mérite d’exister. L’enregistrement en PDF devient possible : et c’est une très bonne chose.

PowerPoint 2010 s’enrichit de nouveaux traitements d’images, de nouvelles transitions… La création de dégradés est facilitée, les options de partages sont améliorées. Au niveau du multimédia, il est possible d’insérer des signets et des fondus pour la vidéo et le son. 

PowerPoint 2013 c’est : l’apparition de la pipette pour les couleurs (un bonheur), de nouveaux volets en veux-tu en voilà, une optimisation des sauvegardes sur le Cloud, les collaborations et partages en temps réel sont une fois de plus améliorés, et les transitions sont enrichies. De plus, il est désormais possible de parcourir ses slides lors d’une présentation sans impacter le bon déroulement de celle-ci. 

En 2014, pas de nouvelle version, mais PowerPoint devient disponible sur iPad, iPhone, Windows Phone, et Android. C’est la suite logique de son développement. Même si aujourd’hui les applications PowerPoint sur mobile sont bien développées, l’utilisation reste nettement moindre que sur ordinateur. 

Et enfin… PowerPoint 2016 : l’avènement. 

La version 2016 a redynamisé PowerPoint, en rendant les présentations plus qualitatives, la collaboration instantanée simple comme bonjour, et la navigation agréable. 

Cette dernière version embarque la fonction « tell me », c’est le digne successeur de Clipper : il s’agit de la recherche intelligente. L’aspect collaboratif prend tout son sens avec PowerPoint 2016, en sauvegardant votre document sur le Cloud, il est possible d’inviter des gens, à voir ou voir et modifier en temps réel la présentation. Les modifications de chacun prennent une couleur différente pour ne pas s’y perdre. Le panel de graphiques s’enrichit de 6 nouveaux modèles. Et vous pouvez désormais transformer des formes irrégulières tracées au stylet ou à la souris en formes géométriques parfaites. 

PowerPoint Designer et PowerPoint Morph, ou comment faire de superbes présentations en un tour de main ! 
PowerPoint Designer s’occupe du design. A l’importation d’une photo sur une slide, il vous propose une dizaine d’idées de conceptions. Génial. Quant à PowerPoint Morph, il permet de fluidifier la présentation : il repère les objets présents sur plusieurs slides, et crée une animation autour d’eux d’une slide à l’autre. 

Lorsque l’on voit la montée en puissance des différentes versions, on ne peut que trépigner d’impatience à l’idée de la prochaine version, qui, espérons-le, sera aussi riche que les nouveautés 2016. 

 

En quasiment 30 ans d’existence, il n’y a pas que le contenu qui a changé… 

Voici l’évolution du logo de notre cher PowerPoint depuis 1992. 


Chronologie des logos PPT

 

Les versions 2013 et 2016 sont sensiblement similaires, on pensait avoir le droit à une petite amélioration…


Pour finir

Ce n’est pas exagéré de dire que PowerPoint a révolutionné le monde des présentations, si ce n’est créé ! L’outil s’enrichit à chaque nouvelle version, il ne cesse de dynamiser notre façon de concevoir les présentations. Aujourd’hui, PowerPoint est un incontournable de l’entreprise : plus de 85% des entreprises y ont recours à travers le monde. Les PowerPoints sont un aspect fort de notre éducation : en étude supérieures, on ne peut pas passer au travers des exposés ou oraux sans PPT. Ce n’est plus un simple logiciel, il fait partie intégrante du langage professionnel aujourd’hui.

Mais toute la richesse de cet outil n’est pas complètement exploitée, et la majorité des personnes ne connaissent pas la moitié de ce qu’il est possible de faire. Alors chez En 1 Clic, on a lancé By My Slide. En prenant conscience des lacunes existantes on s’est dit : pourquoi ne pas proposer un service qui crée des slides ? Mettre notre expertise du Pack Office au service des entreprises qui souhaitent faire des présentations ultra-qualitatives, était une évidence. Si vous souhaitez aller jeter un coup d’œil à nos projets, rendez-vous sur By My Slide